Votre entreprise a-t-elle les 3 caractéristiques des entreprises qui réussissent ?

Margaret Heffernan TEDJ’adore ce talk car il nous donne les clés d’une entreprise performante, et ces clés sont profondément humaines et à la portée de chaque entreprise.

En voici les idées principales. Vous pouvez les lire ou passer directement à la vidéo TED de 15 minutes 47, un peu plus bas.

Une stratégie qui ne fonctionne pas

L’étude de la performance d’un groupe de poules (le nombre d’oeufs pondus !) permet de mieux comprendre d’où vient la performance d’un groupe. Il s’en dégage le (réjouissant) constat suivant : la compétition et le fait d’embaucher des superstars brillantes développent dans l’entreprise agressivité, dysfonctionnement et gâchis. Le fait qu’il y ait une ou 2 superstars au QI élevé dans un groupe ne favorise pas les performances. Le fait que la somme des QI de chacun soit élevée non plus.

Alors ? Quelles sont les 3 caractéristiques des groupes qui réussissent ?

  1. Ils ont un degré élevé de sensibilité sociale : ses membres sont empathiques, tournés vers les autres.
  2. Chacun a sa place et peut s’exprimer autant que les autres. Pas de dominant qui s’impose, et pas de soumis qui se tait.
  3. Ils ont une proportion de femmes plus importante que les groupes aux performances moindres

Le coeur des équipes performantes, c’est la connectivité sociale entre ses membres. C’est ce qui se passe entre les gens. C’est la culture de la collaboration. C’est savoir demander et donner de l’aide. Ce qui favorise cela, ce n’est pas la technologie, mais que les gens se connaissent.

Etre brillant et créatif ne suffit pas. Il faut apprendre à se connaitre. Et cela prend du temps : celui de prendre des cafés ensemble, de se parler, de pratiquer des activités ensemble. Les gens ont besoin de soutien amical. Dans un tel climat, les gens peuvent s’exprimer librement et n’ont pas peur des conflits. Ainsi, les idées s’expriment et s’améliorent grâce au groupe. Finalement, c’est le mortier qui est important, pas les briques.

Le rôle du leader

Dans ce contexte, la motivation par l’argent n’est pas la solution. Le rôle du leader est de créer les conditions pour que tout le monde puisse oser réfléchir ensemble.

Conclusion de Margaret Hefferman

bio-photo« C’est seulement quand nous comprendrons que tout le monde a de la valeur que nous libérerons l’énergie et l’imagination dont nous avons besoin pour créer un monde meilleur » Margaret Hefferman

Qui est Margaret Hefferman, l’auteur de ce talk TED ?

Margaret Hefferman a dirigé 5 entreprises. Elle est auteure et conférencière.

Elle a donné deux autres talks TED : Osez ne pas être d’accord et Les dangers de la « cécité volontaire ».

Contribuez à ce blog : écrivez dans les commentaires les éléments concrets qui contribuent au succès de votre entreprise, et des groupes auxquels vous appartenez (groupe de sport, association, école …). Partagez les pratiques qui fonctionnent pour vous ! Merci 😉

Ah au fait, voici la vidéo (en anglais, sous-titrée en français) :

2 Comments

  1. excellent, surtout venant d’un continent où la compétition est la valeur centrale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *